Comment gérer une dysphasie sévère ?

Comment gérer une dysphasie sévère ?

D’après ce que disent les spécialistes, un enfant vivant avec une dysphasie sévère peut souffrir quotidiennement de son handicap. Ce sont des enfants qui vivent, presque, toujours avec un sentiment de frustration grandissante, qui accentue leur trouble. Alors, comme gérer cette situation ? 

Tout au long de l’article, on va essayer de vous apporter quelques éléments de réponses. Prière de continuer la lecture jusqu’au bout.

Lire plus : Dysphasie : les signaux d’alerte

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut savoir que les enfants dysphasiques sont intelligents et vifs. À l’école, ils peuvent vous étonner et avoir de très bonnes notes. 

La dysphasie sévère : Qu’est-ce qu’elle implique ?

Comme vous le savez, la dysphasie est un trouble de l’apprentissage, souvent manifesté sous forme d’une difficulté durable et persistante à communiquer. 

Des problèmes de communication et de compréhension 

Si vous avez un enfant dsyphasique, il est probablement du mal à s’exprimer, tant à l’oral qu’à l’écrit. Donc, si votre enfant n’arrive pas à répondre à une question ou ne participe pas à une discussion donnée, il ne faut pas dire qu’il est taciturne ou moins asocial. Tout simplement, il peut juste avoir du mal à exprimer son avis, son idée, voire même son besoin.

Dans le même sens, l’enfant peut avoir des problèmes de compréhension, surtout lorsqu’on lui transmit un message et une information de façon non-verbale. Aussi, il peut avoir du mal à comprendre les consignes à l’école. De même, un enfant dysphasique trouve un vrai problème pour saisir les affirmations à double sens et les blagues.

Parfois, sa compréhension des concepts peut être erronées. Il est possible qu’il ne soit pas capable de généraliser une idée ou une représentation. À titre d’exemple, si on parle des chats en classe, l’enfant peut se référencer automatiquement au chat qu’il a à la maison, sans pouvoir comprendre qu’il s’agit de tous les chats en général.

Des problèmes d’attention, de raisonnement et de mémorisation 

L’attention d’un enfant dysphasique (Dysphasie sévère) se focalise, assez souvent, sur la frustration du petit, c’est à dire, son incapacité à communiquer. Dans la majorité des cas, l’enfant se montre incapable de se concentrer sur autre chose que sur ce qu’il veut dire. C’est pour cette raison qu’il peut, parfois, se déconcentrer complètement d’une activité en cours, pour se focaliser sur les stimuli extérieurs. 

Souvent, une dysphasie sévère engendre des difficultés de mémorisation majeures, surtout si les informations qu’on donne à l’enfant par voix orale sont longues, complexes et manquent de clarté. Parfois, l’enfant dysphasique peut démontrer un manque total de raisonnement analogique, c’est à dire; il peut avoir un vrai mal à faire la différence entre deux activités similaires ou deux éléments. A titre d’exemple, l’enfant peut trouver une difficulté à compter les pommes et à compter les bananes. 

Les qualité de la Dysphasie sévère 

Certes, la parole est le premier signe d’intelligence d’un enfant. Mais, il faut bien mettre en tête qu’un enfant dysphasique n’est pas pour autant un enfant idiot. Au contraire des idées reçues, votre enfant peut être particulièrement intelligent, dont ses compétences à l’écrit peuvent vous étonné. 

Un enfant dysphasique est, dans la plupart des cas, très sociale, et ceci contrairement à ce que les manifestations de leur trouble peuvent laisser penser. La frustration qu’a un enfant dysphasique vient juste du fait qu’il a envie de communiquer, de dire ce qu’il pense et d’exprimer ses besoins. Si on le compare aux autres enfants, un dysphasique est beaucoup plus coopérant, et peut, avec le temps, devenir un excellent collaborateur. 

Il faut bien mettre en tête que les enfants dysphasiques sont de fins observateurs. Comme on le sait, un enfant dysphasique est quasiment et constamment silencieux, du coup il compense ce manque en regardant et développant un grand sens d’observation. C’est une qualité qui va surement l’aider quant il sera adulte. 

Les besoins d’un enfant souffrant de dysphasie sévère 

Tout d’abord, l’enfant dysphasique a besoin de comprendre ce qui l’entoure et d’être compris. En classe, il a besoin de comprendre pourquoi ses camarades, qui ont le même âge que lui, semblent ne pas avoir le même mal que lui, qui est celui de parler, tandis que lui, n’arrive pas à parler comme il faut. À ce stade, l’enfant a besoin de savoir que ce n’est pas de sa faute s’il est différent, et qu’il faut l’expliquer et l’aider à comprendre qu’il est possible de vivre avec son trouble. 

Dans le même sens, l’enfant a besoin d’être compris. Il n’est pas facile donc d’être parent d’une enfant dysphasique, c’est une mission difficile à accomplir. En revanche, il faut bien comprendre que si la tâche est plus difficile à gérer par les adultes, il est dix fois pire pour lui, qui espère être autonome. Donc, nous vous conseillons de faire appel à votre compréhension, votre patience et votre persévérance, afin de l’aider à accepter le trouble, le surpasser et à vivre avec. 

Nous tenons à vous préciser que les symptômes de la dysphasie sévère ne peuvent jamais disparaitre du jour au lendemain. Si l’enfant n’est pas pris en charge, le trouble va persister et d’aggraver de plus en plus. Votre enfant a donc besoin de visiter un spécialiste pour un bilan orthophoniste. 

Le Centre Yasmine Breton à toutes les connaissances et l’expertise nécessaire pour prendre en charge les enfants dysphasiques. Nous sommes à votre totale disposition. Nous vous prions de bien nous contacter pour prendre un rendez-vous avec notre spécialiste, qui vous aidera à comprendre les difficultés de votre enfant et dressera un plan d’intervention adapté à sa situation. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *